Editorial du maire

Chers concitoyens,

2016 est une année de réalisations et de projets.

La carte communale, qui définit l’organisation de la commune, avance à grands pas et sera achevée pour être intégrée dans le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal.

Les travaux de la nouvelle cantine et de la cuisine de la salle des fêtes vont démarrer.

Les études pour l’aménagement du bourg, afin de le rendre plus agréable à tous, sont lancées.

Ces travaux vont avoir un coût important, mais désormais la situation financière de la commune les permet sans souci et nous bénéficions du soutien du Conseil Départemental et de l’Etat.

L’année 2015 a été marquée par les discussions sur le projet de la commune nouvelle avec Saint-Pardoux-Corbier et Saint-Ybard. Au printemps mes confrères m’ont parlé de ce projet. Il s’agissait de réunir nos trois communes pour créer une nouvelle commune. Nous avons commencé à travailler dessus. Dès le 6 août, le Conseil Municipal de Saint-Martin-Sepert a dit qu’à ses yeux l’élaboration d’un projet de cette ampleur ne pouvait être précipitée et méritait plus de temps. Chaque semaine qui passait a vu naître de nouvelles questions. Il fallait y répondre avant d’aller plus loin.

Les discussions entre les communautés de communes de Lubersac et de Pompadour ne sont pas achevées. La commune de Saint-Ybard fait partie de la communauté de communes d’Uzerche, alors que Saint-Pardoux-Corbier et Saint-Martin-Sepert appartiennent à la communauté de communes de Lubersac. Les compétences et les services ne sont pas les mêmes. Saint-Ybard dépend de l’arrondissement de Tulle alors que Saint-Pardoux-Corbier et Saint-Martin-Sepert font partie de l’arrondissement de Brive. Ce ne sont pas les mêmes services de l’Etat qui interviennent (gendarmerie, etc.).

Pourquoi n’avons-nous pas eu de réponses claires et nettes sur les choix d’intégrations de l’une ou l’autre des communautés de communes ? Les conseillers municipaux étaient-ils au courant qu’il était envisagé de rejoindre éventuellement une communauté de communes plus qu’une autre ?

Pourquoi la question de la localisation du siège social n’a-t-elle pas eu le droit d’être débattue ? Devait-il forcément être à Saint-Ybard ?

Pourquoi n’a-t-on parlé que des avantages financiers en occultant les frais et les coûts éventuels à une adhésion à l’une ou à l’autre des communautés de communes ?

Pourquoi a-t-on fait fi des recommandations des services de l’Etat qui stipulaient qu’il était impératif que soient votés en même temps la création de la commune nouvelle et le choix de l’arrondissement ?

Pourquoi des modifications du projet de charte de fonctionnement de la commune nouvelle ont-elles été faites sans même que j’en sois informé ?

Le 13 octobre, par 6 voix contre 5, le Conseil Municipal a rejeté le projet de commune nouvelle.

La démocratie a parlé.

La réaction de certains a été virulente. Des mots blessants ont été écrits.

Il faut savoir tourner la page et travailler dans l’intérêt de Saint-Martin-Sepert et de ses habitants.

Je vous souhaite une bonne lecture de la gazette.